20 avril 2011

Ceux d'en face, à Saulx les Chartreux

La rue du Lieutenant Emile Fontaine en a entendu, ce dimanche-là, des musiques ! Ce guitariste, là, qui jouait pour accueillir les gens, et qui faisait courir ses doigts sur sa guitare, s’interrompant parfois pour une annonce : l’heure d’un spectacle, d’une photo, que sais-je encore ? Et ce violoncelliste, choisissant cette journée ensoleillée pour nous gratifier d’un superbe duo avec une tronçonneuse. Je regrette de n’avoir pas enregistré ce moment unique, inouï jusqu’alors, et palpitant. Enfin la flûte de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 avril 2011

Frütenland présente : Manu Nashville, par Bonobo Twist

Avez-vous vu le film Jean-Philippe, de Laurent Tuel ? Ceux de Bonobo Twist, l’ont sans doute vu. Les références à Johnny H sont évidentes et la collection de l’homme orchestre country fait penser à celle de Lucchini quand sa réalité bascule. Mais ce n’est que l’enveloppe du spectacle. Voici un conte pour adultes accros au juke box et à la bière (ou pas). Manu Nashville n’est pas au bout de ses surprises quand il entreprend de nous emmener dans ses deux passions : la country et la bière Frütenland. Il perdra bien vite le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 avril 2011

L'alambic ou petites histoires le temps d'une cuite, par le Pudding Théâtre

Chaque métier a son vocabulaire. Ainsi, les bouilleurs de cru parlent de cuite pour désigner la première distillation d’une eau-de-vie. Et la vie du Pépé des sœurs Fraîche en a connu des cuites ! Et il les partageait avec la Mémé, qui patientait en lisant, et en annotant ses livres sur la page de garde. Ainsi l’histoire familiale a pu être sauvegardée. Et les sœurs, qui viennent de se retrouver après les vicissitudes des âges, vont plonger dans cette histoire de cuites mémorables. Et nous y plonger en même temps. Car les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 avril 2011

La temps du voyage, par la Compagnie Entre chien et loup

Dans la cour, près du bar, une porte ouvre sur une cuisine au fond de laquelle un escalier en bois permet l’accès à l’étage. Trois possibilités s’offrent alors, trompeusement désignées par ces mots : par ici – par là. On entre dans une première pièce, on a l’impression de déranger les visiteurs arrivés plus tôt, mais non, chacun est dans son voyage, et croise les autres. Des petits objets installés, des lumières, et, surtout, des casques d’écoute. Le premier que je pose sur mes oreilles me raconte des voyages de migrants, avec... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 avril 2011

Excusez-moi x, je vous croyais y.

Lu, il y a quelque temps, dans le livre de James Joyce, Ulysse : « Excusez-moi voiture je vous croyais brouette ». Une façon de dire sa confusion quand on ne fait pas la différence entre deux choses d’usage proche et de valeur différente. Ici, la différence peut être le nombre de roues (mais il y a des voitures et des brouettes à deux roues), le mode de déplacement (manutention à bras, parfois pour l’une comme pour l’autre, possiblement motorisé pour une voiture…), ce qui est transporté (une voiture transporte plus... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 06:53 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 avril 2011

Xav to Yilo (je mange ton coeur)

Ils sortent de l’ombre comme s’ils étaient créés sous nos yeux. Lui d’abord, elle ensuite, éclairée par le biais du fond cuivré d’une bassine, dans laquelle elle plongera les pieds. Je vois dans ce duo commençant des références bibliques : la genèse, le baptême… Mais ce n’est religieux que si l’idée est de relier, relier cet homme et cette femme, la libérer des travaux et des jours, les mettre en mouvement, manège qui ne tourne pas tout à fait rond, et la mettre en orbite, étoile suspendue à la voûte, au point d’oublier le sol... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 avril 2011

Prometheus, landscape II, de Jan Fabre

Prométhée est un héros et nous avons besoin de héros. Les hommes appellent sans cesse. Aujourd’hui où est le héros ? Dans la pièce de Jan Fabre, c’est Prométhée qui apparaît, suspendu au milieu du paysage et que nous ne pouvons pas regarder sans nous brûler les yeux. Pourtant tout est là : le sable et les extincteurs. C’est que le feu est dangereux. Et partout, et interdit. Parce que nous devons en être protégés. C’est sans doute le sens du message adressé aux spectateurs avant la représentation : identifiez les issues... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
13 avril 2011

Rencontre avec Thierry Cazals

Soirée poésie le 6 avril chez Tiasci, à l’invitation des éditions Paalam. La soirée a commencé avec Thierry Cazals. Il avait choisi d’aborder le printemps avec les mots de l’enfance. Ecrit comme ça, ça semble un peu niais, mais il n’y a rien de puéril dans ces propos, plutôt la recherche du simple : « Ne pas se laisser piéger par la soi-disant banalité des choses, contempler intensément ce qui se trouve autour de nous, ouvrir en grand les portes de notre cœur », écrit ailleurs Thierry Cazals. Et il nous lit quelques... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 avril 2011

Butch McKoy

Butch McKoy s’assoit, prend sa guitare. Le silence, l’attente. Et voici les premières notes. Tout de suite, quelque chose vous prend. D’abord, difficile de définir cette sorte d’envoûtement provoqué par les sons à la fois rudes et doux des cordes. Sur l’écran, le sable tremble, vole dans le souffle qui vient, la chaleur pique les yeux, le chant traverse l’horizon et nous rejoint. Mais il n’y a pas d’écran, pas de film. C’est seulement la musique et la voix qui nous saisissent ainsi et nous emportent loin, si loin, au-delà de l’océan,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
11 avril 2011

Gouverneurs de la rosée, de Jacques Roumain

Début du XXe siècle, Haïti, voisine de Cuba (à l’époque encore sous domination américaine) et de la République dominicaine (où le dictateur Trujillo fait massacrer 15000 Haïtiens en 1937). Haïti donc, sous la menace. Manuel, le héros du roman de Jacques Roumain, a travaillé 15 ans à Cuba, fréquenté les syndicats et revient avec un langage qui emprunte à la langue espagnole, qui n’a pas oublié le créole ni le français. Il découvre un pays victime de sécheresse à cause d’un déboisage intensif, une région dont Hilarion, chef de la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :