30 avril 2011

Un mot change un autre, un son chasse un autre.

Notre jeu d’aujourd’hui va nous faire croiser deux jeux que nous avons déjà vus sur ce blog : les monosyllabes et les métagrammes. Je vous prie juste de faire une phrase en mots qui sont dits d’un seul jet de voix (la définition de syllabe, selon le dictionnaire, est : voyelle ou groupe de lettres qui se prononcent d'une seule émission de voix). Les « -e » (ou « -es » quand il y a plus qu'un) en fin de mot de plus de deux lettres y sont tus… Un métagramme consistant dans le fait de passer d’un mot à un autre en changeant une... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 06:59 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

29 avril 2011

Mario Ramos

Un loup qui vit dans un monde de cochons, un loup qui rêve d’être un mouton, un loup qui veut être le plus fort mais ne fait pas le poids face à la maman du dragon, un loup qui se voit le plus beau avant de rencontrer le bébé dragon qui trouve que rien n’est plus beau que son père… Voilà quelques uns des loups qui hantent les pages de Mario Ramos. Il n’y a pas que des loups mais ceux là amusent autant les enfants que les adultes. Le dessin est vif et toujours en mouvement. Le loup qui veut être le plus beau, par... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
28 avril 2011

Le loup et moi, par la Compagnie Les Globe trottoirs

Un orgue de barbarie joue au coin du jardin, l’image à peine perceptible d’un loup apparaît, traverse la scène puis disparaît, comme un souvenir, une peur, un désir… Et une voix mâle nous parle d’elle, la petite fille très belle, « la plus jolie qu’on eût su voir »… Ces quelques mots entre guillemets sont du conte de Perrault. La compagnie des Globe trottoirs va broder tout autour. Non, broder n’est pas le mot juste : la compagnie va tresser des images, et, pour commencer, ce décor fait de vanneries évoquant arbres... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 avril 2011

White feeling, suivi de Organic beat, par le Ballet de Lorraine

Je sors de la salle assez perturbé. En voyant ces deux chorégraphies de Paulo Ribeiro, White feeling et Organic beat, je suis passé par des sensations contradictoires et je n’ai pas pu me laisser aller à l’enthousiasme de la majorité du public au moment des applaudissements. Certes les danseurs sont athlétiques, et le spectacle qu’ils donnent a de quoi faire vibrer. Mais cela ne me suffit pas. Certes, je sens bien, du moins dans la première pièce, les mouvements d’attraction – répulsion entre individus et groupes, et je sens bien... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 avril 2011

La séparation des songes, de Jean Delabroy, mise en scène par Patrick Verschueren, interprétée par Céline Liger

« Ce que demande chaque geste, pas, qu’il va falloir faire sur scène, c’est qu’on endure qu’aucun ne se fasse autrement que dans une ignorance éprouvante, mais aucun autrement non plus que dans un ardent besoin. » C’est ce qu’écrit l’auteur dans le document qui nous est remis à l’entrée de la salle. La jeune fille qui est là, sur scène, quand nous entrons dans la salle, assise devant une table où sont posés micros et autres instruments, qui est-elle donc ? Elle s’enregistre, amplifie sa voix, vieillit plus vite que le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2011

Un jour d'avril à Paris

Deux heures de déambulation à Paris, un jour d'avril ensoleillé. 12e arrondissement    1er arrondissement  -  6e arrondissement  -  6e arrondissementlire entre les lignes...
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 avril 2011

1981, un été en rose et noir, de Virginie Linhart

L’anniversaire de l’élection de François Mitterrand approche. Il y a trente ans, et pour la première fois depuis longtemps, les Français élisaient un Président de gauche. Virginie Linhart a rencontré des gens qui ont vécu ces évènements et se rappellent l’émotion, une sorte d’ivresse ou de détresse selon le camp où l’on était, de ces quelques mois, de mai à août 1981, un été très particulier. Quelques images d’archives montrent la télévision, le Président, son Premier Ministre, les ministres communistes… et la réalisatrice a choisi... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2011

En avril, choisir son fil

Le mot fil (du latin filum) a une grande variété de définitions. dans l'industrie textile, le fil, fibre longue et fine, est le constituant des étoffes, tissus, tapis brin d'un matériau souple servant à de multiples usages (à relier des bornes électriques, à clôturer, à transmettre des signaux...) en mécanique, le fil de fer est un composant utilisé pour ses propriétés de maintien mécanique. en électricité/électronique/énergie, le fil électrique est le composant qui permet de transmettre énergie ou information électriques ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 06:44 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
22 avril 2011

Aimé Césaire, Lam, Picasso

C’est une salle où ont poussé trois grands arbres. Leur feuillage est fait des dessins de Wifredo Lam, artiste né et enterré à Cuba, à moins que ce soit des nuages pris aux filets capteurs de rêves de leurs hautes branches. Trois artistes vous accueillent sous ces frondaisons : Aimé Césaire, Pablo Picasso et Wifredo Lam. Deux ouvrages y sont présentés : Corps perdu (Aimé Césaire – Pablo Picasso) et Annonciation (Aimé Césaire – Wifredo Lam). Des textes à lire et des gravures à regarder, aller de l’un à l’autre et voir se... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 avril 2011

Et les chiens se taisaient, d'Aimé Césaire

J’ai suivi le conseil de Michèle Césaire. Et, bien que je ne sois pas metteur en scène, j’ai lu Et les chiens se taisaient, texte qui suivait Les armes miraculeuses dans ma bibliothèque. J'avais lu les poèmes mais pas la pièce de théâtre. Il m’a fallu du temps pour arriver à cette lecture. Un livre acheté il y a un peu plus de 30 ans, et rangé dans mes rayonnages entre André Breton et René Char, qui m’a suivi de déménagement en déménagement et vient de s’ouvrir comme certaines graines donnent naissance à des plantes après des années... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,