23 janvier 2011

L’opéra de Quat’sous, Die Dreigroschenoper, mis en scène par André Wilms

Brecht, ici avec Kurt Weil, fait encore trembler l’ordre établi. Dans cette pièce il dénonce une société qui se satisfait du fait que les pauvres soient si pauvres, mais la misère réelle n’intéresse pas les gens : ils ont besoin qu’on leur raconte des histoires et le couple Peachum s’y connaît, puisqu’il a fait de la misère son fond de commerce. Mais Brecht fustige aussi les relations entre police et banditisme. Il n’y a que la royauté qu’il épargne. C’est la première fois que je vois cette pièce en langue allemande... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,