21 janvier 2011

Haïkus de prison, de Lutz Bassmann

Lutz Bassmann est une des voix du post-exotisme, comme l’est également Manuela Draeger. On trouve chez l’un le même monde que chez l’autre. D’autres noms se revendiquent aussi du post-exotisme mais je n’ai pas encore lu leurs livres. J’ai voyagé ces jours-ci avec les Haïkus de prison de Lutz Bassmann. C’est un peu comme si l’auteur inventait une nouvelle contrainte du prisonnier. Vous savez, cette règle du jeu oulipienne où l’on ne peut utiliser que les lettres sans hampe et sans jambage. Sous prétexte qu’on n’a pas assez de papier... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,