29 juillet 2010

Lhommequicompte, d'Isabelle Pinçon

Sous l’arbre du Luxembourg, ou plutôt dans une allée un peu à l’écart, Cheyne installe ses lectures à 18 h jusqu'au 31 juillet. Ce soir là, c’était Isabelle Pinçon. Elle parle des hommes et des femmes et des mots qui les relient. «Mon objet préféré n’est pas le mot, mon objet préféré est le mouvement du mot». Remarquons que mot est en mouvement ou plutôt qu’il l’ouvre et le conclut. Et que «le poète ne remplace pas les mots par d’autres mots». Parce que, ces mots, Isabelle Pinçon les prend pour dire l’intimité qui «n’a jamais vu... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,