13 janvier 2010

La Fabbrica, d'Ascanio Celestini - mise en scène de Charles Tordjman

Le texte d’Ascanio Celestini m’a touché, ému. Parce qu’il parle des ouvriers ; on pourrait dire de la classe ouvrière, mais c’est plus que ça. Ce n’est pas un de ces textes militants qui ferait le tri entre les bons et les mauvais. Pas de manichéisme. L’auteur a écouté des hommes et des femmes, et, de tous les mots qu’il a entendus, il a fait une histoire à la fois réaliste et fantastique. Avec la manière italienne. Du miracle, une Madone dotée d’une poitrine exceptionnelle et porteuse d’un secret inavouable, des poiriers qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,